Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies > Troisième dimanche de Carême – Année C (1er scrutin / lectures de l’année A)

Troisième dimanche de Carême – Année C (1er scrutin / lectures de l’année A)

dimanche 25 mars 2019 église Saint Jean-Baptiste de Vif

« Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif. »

Ce matin, au cours de la messe paroissiale, nous voulons prier spécialement pour le Corps du Christ, c’est-à-dire pour l’Église, pour notre communauté de baptisés, afin qu’elle poursuive sa croissance et qu’elle se renforce.
Deux catéchumènes vont vivre leur premier scrutin aujourd’hui, c’est-à-dire qu’elles vont recevoir la force de l’Esprit-Saint qui va les disposer à recevoir bientôt le Sacrement du Baptême. Dans quelques instants, elles proclameront avec nous le texte du Credo qui dit la foi transmise par les Apôtres, foi dans laquelle elles seront baptisées le mois prochain.
La liturgie des scrutins nous invite à reprendre les textes de l’année liturgique A et nous permet ainsi de réentendre le beau passage d’Évangile rapportant la rencontre de Jésus avec la Samaritaine. Ce récit est construit sur la soif : Jésus a soif d’eau mais Il a aussi soif du Salut qu’Il veut offrir à cette femme et, à travers elle, à ses coreligionnaires. Quant à la Samaritaine, elle a également soif, soif d’eau – elle a certainement aussi chaud que son interlocuteur ! – mais elle a surtout soif de donner du sens à sa vie, soif d’Amour vrai, en vue de dépasser cette sensualité qui l’enferme encore dans une vie étriquée. Ce sont donc deux soifs qui se rencontrent.
Vous aussi, chères catéchumènes, dans la mesure où vous vivez une démarche de préparation au baptême, vous avez aussi soif de Dieu, chacune à votre manière. Vous cheminez depuis quelque temps en vue d’intégrer la communauté des baptisés et vous avez chacune des raisons personnelles dans cette demande. Comme pour la Samaritaine, soyez certaines que Jésus saura faire ressortir en vous cette soif spirituelle, quelquefois bien enfouie mais jamais totalement étanchée. « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif » demande-t-elle. Un des premiers effets du scrutin que vous allez vivre aujourd’hui est d’affermir en vous cette soif de Dieu, faisant ressortir tout ce qui est de l’ordre du péché, des petits arrangements avec vous-même et avec les autres. C’est Dieu qui frappe à la porte de votre cœur en passant par vos désirs afin de faire ressortir son désir originel.
L’Évangile de la Samaritaine nous apprend aussi que la rencontre avec Jésus comporte un don : le don de la vie éternelle, celui de la vie divine. Cette rencontre vient étancher votre soif et elle vous offre la Vie divine, la Vie éternelle. C’est justement le don du baptême : celui ou celle qui rencontre le Seigneur n’aura plus jamais soif, n’aura plus jamais faim.
A la manière de votre vie humaine, la vie divine que vous allez recevoir aura besoin d’être nourrie. Sachez bien que le baptême n’est pas un aboutissement mais un début : c’est pour vous un appel à entrer dans cette Alliance que Dieu construit depuis des milliers d’années avec l’humanité, un appel pour vous à entrer dans cette histoire sainte, à approfondir la foi que vous allez recevoir. Cette entrée dans la vie baptismale doit se caractériser par le passage d’une vie d’adhésion à des valeurs, des principes, à l’adhésion à une Personne rencontrée, Jésus-Christ, qui va vous accompagner dans votre vie de baptisées.
Le signe que votre rencontre avec le Christ est authentique réside dans le fait que, à l’image de la Samaritaine, vous devenez porteuses de la Bonne Nouvelle de cette rencontre avec Jésus. En réalité, pour les chrétiens que nous sommes, vous êtes en quelque sorte des preuves vivantes de l’existence de Dieu. Et votre cheminement est porteur d’un trésor qui vous dépasse et dont vous sous-estimez certainement la portée. Quoi qu’il en soit, vous rajeunissez et renforces le Corps du Christ qui est l’Église. La Samaritaine, transformée par cette rencontre, court jusque dans son village pour annoncer qu’elle a rencontré le Messie. C’est ainsi qu’elle devient missionnaire, permettant l’accueil du Salut au cœur d’une population. Vous aussi, par votre préparation, puis par votre baptême à venir, vous recevez la mission d’annoncer cette Bonne Nouvelle de l’existence de Jésus, mort et ressuscité pour nous sauver. L’Église compte sur vous, tout comme la Paroisse Saint-Loup !
Alors nous voulons continuer à vous porter toutes deux dans la prière. En entrant officiellement dans l’Église au jour de votre baptême, vous allez être accueillies dans une famille si heureuse de s’agrandir ! Préparons nos cœurs à la célébration de ce premier scrutin et remercions Dieu pour cette croissance qu’Il accorde à notre paroisse !

Père Thibault NICOLET

Références des textes liturgiques :
Livre de l’Exode XVII, 3-7 ; Psaume XCIV (XCV) ;
Première Lettre de saint Paul apôtre aux Romains V, 1-8 ;
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean IV, 5-42.