Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies > Commémoration de tous les fidèles défunts – 2019

Commémoration de tous les fidèles défunts – 2019

Samedi 02 novembre église Saint Jean-Baptiste de Vif

Croire en la vie éternelle

« Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en Lui ait la vie éternelle. »
Le jour où nous commémorons les fidèles défunts, nous sommes particulièrement attentifs à nos chers disparus. L’Église nous encourage à prier pour les morts, afin qu’ils soient purifiés pour être aptes à se trouver en présence du Seigneur.
Et les paroles du Christ sont toujours encourageantes : Il nous rappelle sans cesse que son Père veut que tous ceux qui croient en Lui aient la vie éternelle. Il nous faut donc prier pour que cette volonté de Dieu de nous faire partager l’éternité avec Lui corresponde bien à notre propre désir de Lui être fidèle pour toujours.
Alors, en ce jour de mémoire, prions bien pour nos défunts et sachons bien répondre à l’invitation du Seigneur à Le voir et à croire véritablement en Lui. Tous n’étant pas prêts à entrer dans le Royaume, Dieu miséricordieux a prévu le purgatoire en vue de procurer la purification nécessaire. Et nous pouvons hâter leur délivrance par nos prières, en offrant les mérites du Christ qui est mort pour tous, et la pratique des vertus. Le Seigneur nous invite à veiller, car nous ne savons ni le jour ni l’heure où il viendra nous chercher. Alors nous comparaîtrons devant lui et nous aurons à rendre compte de ce que nous avons fait en bien et en mal. Saint Benoît nous conseille d’avoir la pensée de la mort chaque jour, précisément pour nous inviter à réfléchir aux moyens de bien vivre et de bien mourir… Nous serons jugés sur l’amour.
Ne perdons pas de vue que l’Église ne sépare pas les Saints de ceux qui ne sont pas encore auprès de Dieu et pour lesquels, si vraiment nous les aimons, nous devons inlassablement prier dans « la communion des saints ». Malgré certaines apparences, nous ne savons pas qui a accepté, même au dernier moment, de se reconnaître pécheur et de demander pardon et miséricorde à Dieu, ou qui les a obstinément refusés…
Relisons le Catéchisme de l’Église Catholique : « Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu mais imparfaitement purifiés souffrent après leur mort une purification afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du Ciel. L’Église appelle purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés » (C.E.C. n. 1031).
Comment alors aider ces âmes qui ne peuvent plus rien faire pour elles-mêmes alors qu’elles pouvaient tout pendant qu’elles étaient libres sur la terre ? Par nos prières, et, surtout, la grande prière d’intercession du Christ vers son Père, c’est-à-dire la Messe. Il s’agit donc de célébrer des messes pour nos défunts.
« Dès les premiers temps, l’Église a honoré la mémoire des défunts et offert en particulier le sacrifice eucharistique afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu » (C.E.C. n. 1030-1032)
C’est la vertu théologale d’Espérance qui est au cœur des mystères que nous allons célébrer en citant saint Paul : « Gardons, indéfectibles, la confession de l’Espérance, car celui qui a promis est fidèle » (Hébreux X, 23) et sainte Thérèse d’Avila, cités tous deux dans le Catéchisme (n. 1817-1821) : « Espère, ô mon âme, espère. Tu ignores le jour et l’heure. Veille soigneusement , tout passe avec rapidité (…) Songe que plus tu combattras, plus tu prouveras l’amour que tu portes à ton Dieu, et plus tu te réjouiras un jour avec ton Bien-aimé, dans un bonheur et un ravissement qui ne pourront jamais finir. »

Père Thibault NICOLET

Références des textes liturgiques :
Livre de la Sagesse II, 23 – III, 9 ;
Épître de Saint Paul Apôtre aux Philippiens III, 20 - IV, 1 ;
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean XII, 23-28.